Présentation

L’association Espace Jeunesse a été créée en juin 2000 par des parents de la commune du Séquestre. Le centre de loisirs a fait son apparition en 2001, rapidement suivi du CLAE (Centre de Loisirs Associé à l’Ecole) en 2002.
L’association propose et organise des services et activités à destination des jeunes du Séquestre et des communes voisines. Au sein même de l’école du Séquestre, l’association occupe, pour son pôle administratif, un bâtiment de 88 m.

Ci-dessus nos bureaux, au fond de la cour de l’école Marie Louise Puech Milhau. 

Les publics accueillis

– des enfants de 3 à 11 ans scolarisés au Séquestre et de Salies sur les temps périscolaires avec le CLAE

– des enfants de 3 à 15 ans du Séquestre et d’autres communes sur les temps extrascolaires avec le CLSH

Le centre de loisirs propose des services et activités spécifiques (cantine, ateliers pédagogiques) qui nécessitent l’adhésion à l’association et à son projet, même lorsque l’accueil est ponctuel. Cette adhésion comprend la couverture de chaque enfant lors des activités.


Ses acteurs

– des parents bénévoles adhérents gèrent l’association

– une équipe pédagogique compétente, diplômée et motivée assure l’accueil et l’encadrement des enfants

– des professionnels garantissent la gestion administrative, à l’interface entre la gestion de l’association, l’accueil du public et le suivi financier et réglementaire des activités

le Conseil d’Administration, composé des parents élus, du délégué départemental des Francas et de trois élus de la municipalité du Séquestre dirige l’ensemble

Ses valeurs

L’association Espace Jeunesse reprend à son compte la maxime des Francas, auxquels elle est affiliée : « Rendre l’homme et le citoyen le plus libre possible dans la société la plus démocratique possible. » Elle favorise donc la prise de décision et l’autonomie des personnes qu’elle accueille. Elle soutient un projet qui ouvre ses services à tous les publics, notamment les plus fragiles (difficultés sociales, handicap, allergies alimentaires…). L’éducation à la citoyenneté est au cœur de ses priorités, avec notamment des actions de sensibilisation au développement durable et aux droits de l’enfant. Elle défend les valeurs de la République française : Liberté, Egalité, Fraternité.

Divertissement et éducation sont la base des activités proposées par l’association. Elle développe des projets axés sur les questions citoyennes, environnementales, humanistes et sociales. Cela passe aussi par la vie quotidienne (hygiène, repas, repos), les activités sportives, ludiques et culturelles. L’ouverture sur la cité est aussi de mise : sur le village, les personnes âgées, les élus, les associations, la crèche, l’école… L’autonomie et le jugement sont encouragés. Les enfants contribuent au bon fonctionnement du centre de loisirs et participent, à la hauteur de leur capacité, à la prise de décision.

Toutes ces valeurs entrent dans un concept cher à l’association, celui d’éducation populaire. C’est une éducation qui tend à la démocratisation de l’accès aux savoirs. C’est donc l’éducation de tous. Mais c’est aussi l’éducation par tous, puisque chacun peut y participer et transmettre ses connaissances et son expérience.
L’éducation populaire est un moyen d’éducation à la citoyenneté puisqu’elle associe une dimension humaniste de développement de l’individu (selon son parcours de vie et son environnement) à une dimension politique d’émancipation (place de l’individu dans la société). Ses méthodes pédagogiques favorisent la créativité. Elle reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser, à tous les âges de la vie. Elle cherche à former des citoyens éclairés, autonomes et donc épanouis dans la société. Apprendre de manière ludique, confronter ses idées, partager une vie de groupe, s’exprimer en public, écouter l’autre, en sont quelques unes de ses applications.
L’éducation populaire s’étend au-delà du temps passé à l’école, puisqu’elle complète son enseignement et qu’elle est permanente.

Ses partenaires

  • la municipalité du Séquestre
  • la municipalité de Salies
  • les Francas du Tarn et la Fédération Nationale dont elle est adhérente et reçoit un fort appui technique
  • les services de l’Etat (DDCSPP) pour le renouvellement de son agrément, le contrôle  d’une partie de ses activités, le soutien technique de certains projets et des conseils en matière de réglementation
  • la Protection Maternelle et Infantile pour le renouvellement de son agrément des moins de 6 ans et le contrôle d’une partie de ses activités
  • l’école Marie-Louise Puech-Milhau avec qui elle partage les locaux et dont elle prend le relais sur les temps périscolaires
  • l’école de Salies avec qui elle partage les locaux et dont elle prend le relais sur les temps périscolaires le soir
  • la crèche Babilune avec qui elle travaille dans le cadre d’une passerelle pour les enfants de moins de trois ans

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le Projet Educatif 2010/2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *